EDITO MC RAY

Suivez nous !

En janvier 2020, des chercheurs de l’INRAE ont publié dans la revue Nature Communications les résultats de leurs recherches sur les bactériophages du microbiote intestinal.

Notre microbiote intestinal est peuplé de milliards de bactéries issues de centaines d’espèces différentes. Mais on oublie parfois qu’il compte aussi de nombreux phages ! Ceux-ci restent méconnus alors qu’ils participent à l’équilibre de cet écosystème si important pour notre santé. C’est pourquoi des chercheurs de l’université Paris-Saclay (AgroParisTech/INRAE), en collaboration avec des scientifiques canadiens et danois, ont voulu en savoir plus sur les interactions entre phages et bactéries du microbiote intestinal.

Il existe deux grands types de bactériophages : les phages lytiques, ou virulents, qui détruisent la bactérie qu’ils infectent, et les phages tempérés, qui peuvent installer leur génome dans la cellule et rester « dormants ». Pour la phagothérapie, il est intéressant de disposer de phages virulents pour tuer les bactéries pathogènes.

Pour leurs expériences, les chercheurs ont cultivé des bactéries et des phages issus d’échantillons fécaux provenant de 648 enfants suivis dans une clinique de Copenhague. Ces échantillons ont permis d’obtenir 150 coliphages, c’est-à-dire des phages qui ciblent la bactérie Escherichia coli. La bactérie Escherichia coli est l’une des premières à coloniser l’intestin des jeunes enfants.

Les 150 phages ont été testés sur 75 souches d’Escherichia coli provenant des enfants. Parmi ces phages, il y avait plus de phages tempérés que de phages virulents. Mais la plupart des bactéries étaient sensibles aux phages virulents.

Les chercheurs en concluent que, dans le microbiote des enfants, les coliphages tempérés sont dominants par rapport aux coliphages virulents. Ces phages virulents pourraient être utilisés pour des phagothérapies visant à détruire des bactéries Escherichia coli pathogènes. 

Références
Mathieu et al. Virulent coliphages in 1-year-old children fecal samples are fewer, but more infectious than temperate coliphages. Nature Communications. 2020.
INRAE. Mise en lumière de virus bactériens prometteurs cachés au sein du microbiote. Communiqué de presse. 17 janvier 2020.

Merci Marie Cécile pour ces informations. Pour celles et ceux qui le souhaitent, vous pouvez commander l’excellent livre de Marie Cécile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company
Visit Us On FacebookVisit Us On Youtube